Free Business Joomla by Review Justhost

 

Louise Coderre

 

Madame Louise Coderre, orthophoniste (1936-2014)

 

Une grande page de l'histoire de l'école d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Montréal et de l'orthophonie au Québec a été tournée au début 2014 avec le décès de Louise Coderre, grande dame de l'orthophonie, disparue le lundi 13 janvier 2014.
 
Toujours soucieuse de la qualité des services et de la transmission des savoirs, Louise Coderre a été parmi les pionnières de la profession et de la réadaptation au Québec. Succédant à Germaine Huot, elle a œuvré aux côtés du Dr Gustave Gingras, pour contribuer à l'aménagement du service d'orthophonie de l'institut de réhabilitation de Montréal, sur la rue Darlington, bâti en 1962. Elle y fut orthophoniste clinicienne et chef de service jusqu'en 1976.
 
Diplômée de la première promotion d'orthophonistes de l'Université de Montréal, première école universitaire d'orthophonie au Canada, elle fut la directrice des études en orthophonie et audiologie de 1966 à 1996 et a présidé durant toutes ces années à l'évolution de l'école du statut de composante de département de réadaptation jusqu'au statut d'école autonome dans la hiérarchie universitaire.
 
Madame Coderre détenait le grade de professeure universitaire émérite de l'Université de Montréal.
 
Madame Coderre fut également de toutes les initiatives et de tous les comités des premières années des mouvements associatifs en orthophonie au Canada et au Québec. Elle fut honorée par l'Association canadienne des orthophonistes et des audiologistes, par le Conseil interprofessionnel du Québec et l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec a créé en 2001 le prix Cardozo-Coderre pour souligner la contribution à la profession de Louise Coderre et Mary Cardozo, pionnières de la profession. Ce prix visant à reconnaitre l’engagement social et préprofessionnel chez un étudiant finissant en orthophonie ou en audiologie a été institué en reconnaissance de l’engagement professionnel et social exceptionnel démontré par Madame Louise Coderre tout au long de sa carrière
 
Toutes les orthophonistes et les audiologistes ainsi que nos professions lui doivent beaucoup.
 
 
 
Nous vous invitons ici-bas à exprimer votre témoignage et vos sympathies, que vous ayez côtoyé directement Madame Coderre comme collègue ou seulement à titre d'étudiant sous sa direction à l'école. Les témoignages peuvent être rendus par toute personne qui veut les exprimer, pas seulement les membres de la profession et pas seulement les membres de ce Forum. Cette page témoignage restera sur ce site en hommage à cette grande dame. SVP, toute personne qui a connu Madame Coderre peut écrire son témoignage ou message de sympathie en cliquant sur "Post Message" en bas à gauche de la présente page, puis en faisant défiler la page vers le bas et en remplissant les champs du court formulaire. La famille et les amis de Madame Coderre les recevront avec beaucoup de réconfort et de gratitude; l'ensemble des messages leur est remis.
 
Comme Marie Julien l'annonçait aux funérailles le 1er février, tous vos témoignages et hommages seront compilés, mis en page et publiés dans un livre d'or dont la préparation a été confiée à Danièle Archambault, phonéticienne et professeure qui a enseigné à plusieurs d'entre nous la phonétique expérimentale à l'Université de Montréal.
 
Pour permettre d'enrichir la publication et en même temps de mettre en branle et concrétiser le projet, nous voulons demander à toutes les personnes qui n'ont pas encore déposé leur mot de le faire et ce, avant la date limite du lundi 17 février prochain, à minuit (dans la nuit de lundi à mardi).
 
Attention: il est préférable de composer votre texte au préalable pour ensuite simplement le copier et le coller dans le formulaire, autrement, on risque que la session soit expirée si la rédaction du texte a pris plus de quelques minutes, votre texte serait alors perdu.
 
 
 

Post Message
 


Marie-Pierre Caouette ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Hommaga à Louise Coderre, Allocution OOAQ

 

Hommage à Louise Coderre, le 1er février 2014

Allocution Marie- Pierre Caouette, orthophoniste

 PDG Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec

 

 

Bonjour à vous tous parents et amis de Louise,

 

Ma première rencontre avec Madame Coderre remonte à 25 ans. C'était le jour de mon initiation, c'est probablement à cause du ridicule de la situation que je garde un souvenir un peu altéré du discours de la directrice. J'ai cependant une image très précise d'une petite femme très digne devant un groupe de jeunes déguisés, qui parlait avec conviction des débuts de nos professions et de la fierté que l'on pouvait avoir d'embrasser une carrière en orthophonie ou en audiologie.

 

Il m'a fallu plusieurs années pour comprendre le privilège que nous avions eu à ce moment de côtoyer une pionnière qui a influencé le développement de nos professions. Aujourd'hui, au nom de mes collègues de l'Ordre des orthophonistes et des audiologistes du Québec, j'ai l'honneur de célébrer avec vous la vie d'une femme d'exception. Pour les générations de nouveaux orthophonistes et audiologistes qui composent maintenant la majorité des membres de l'Ordre, il est important de mettre en lumière une grande dame très discrète et de faire vivre ses réalisations dans notre mémoire collective.

 

Pour la majorité d'entre nous, son nom demeure associé à celui de l'École d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Montréal.  Elle a été clinicienne, chercheur, professeur, gestionnaire, conférencière, a publié de nombreux articles sur des sujets variés... 

 

Mais c'est au volet plus politique de la carrière de Louise, que je m'attarderai aujourd'hui et à son intérêt pour des dossiers qui demeurent encore d'actualité. Pendant plus de 3 décennies, elle est de tous les débats et de tous les combats afin de promouvoir l'orthophonie et l'audiologie et de leur assurer un statut scientifique et social.

 

Dès le milieu des années 60, après avoir gradué de la 2ème cohorte canadienne de maîtrise en orthophonie et audiologie, Louise est une fervente promotrice de nos professions et s'implique activement dans l'organisation qui est l'ancêtre de l'Ordre, la Société de logopédie et d'audiologie de la province de Québec, fondée depuis peu par l'orthophoniste anglophone Mary Cardozo. Elle devient en quelque sorte la voix francophone de l'orthophonie, tant au Québec qu'au Canada et aux États-Unis puisqu'elle a ce sens de la diplomatie et de l'écoute, une passion pour l'analyse et la résolution de problèmes profondément humains. C'est une ambassadrice qui permet de créer des ponts entre les organisations. Et pour l'anecdote, sachez qu'à l'époque, cette battante signait les documents officiels au nom de Madame Laurent Coderre...

 

Convaincue qu'il y a une place pour nos professions, elle participe à la rédaction d'un mémoire présenté à la Commission Castonguay-Nepveu, sur la réforme de la santé, et va hardiment défendre en commission parlementaire la réserve de nos titres dans la loi cadre du système professionnel, le Code des professions, qui a 40 ans cette année.

 

Sous son impulsion, la Société de logopédie devient la corporation, puis l'Ordre à qui elle donne un soutien indéfectible.  Dans les années 70,  elle est présidente du comité d'admission et de la formation continue. Elle est membre du comité des relations professionnelles et déléguée au Conseil interprofessionnel du Québec.

 

Elle participe à plusieurs groupes de travail du Ministère de la santé et du bien-être et est consultante auprès d'Emploi et Immigration Canada. Elle invite les professionnels et les milieux dispensateurs de soins à faire un questionnement perpétuel sur l'organisation efficace et l'utilisation optimale des ressources.

 

Parallèlement, elle s'implique activement au sein de l'Association canadienne des orthophonistes et audiologistes, dont elle est secrétaire. Elle reçoit d'ailleurs un prix de l'ACOA pour ses réalisations remarquables, notamment pour sa participation au développement de l'examen de certification national, à l'élaboration de lignes directrices sur la pratique en orthophonie et en audiologie et du programme de formation continue pour le maintien des compétences professionnelles.

 

Le niveau international bénéficie également de son dynamisme puisqu'au milieu des années 80, elle coordonne plusieurs missions scientifiques exploratoires avec la France. Les dirigeants de la Fédération Nationale des orthophonistes à qui elle présente le modèle québécois, soulignent notamment sa grande rigueur scientifique, sa créativité et sa débrouillardise.

 

L'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec est fier d'avoir honoré Louise Coderre de son vivant.

 

En 1992, elle devient la première orthophoniste québécoise à recevoir un mérite du Conseil interprofessionnel du Québec, en reconnaissance de ses réalisations qui ont eu un impact sur le développement de l'Ordre et pour souligner sa contribution significative au développement de l'orthophonie et de l'audiologie en lien avec les valeurs du système professionnel québécois.

 

Au moment de sa retraite, au tournant des années 2000, elle est nommée membre émérite de l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec, en reconnaissance d'une contribution exceptionnelle à la profession et à la communauté.

 

Nous héritons de son goût de l'action, mais surtout,  de l'action de qualité.

 

Plusieurs d'entre nous avons profité de la confiance qu'elle nous a toujours manifestée, de son ouverture vers l'extérieur, de sa simplicité, de sa modestie, de son enthousiasme à nous faire partager les nouveautés orthophoniques et audio logiques et enfin, de sa persévérance dans toutes les situations.

 

En janvier 2000, les Prix Cardozo-Coderre de l'Ordre, destinés aux finissants des universités québécoises, sont nommés en son nom. Ainsi, pour les jeunes générations d'orthophonistes et d'audiologiste, Louise demeurera un modèle inspirant et bien vivant.

 

 

Merci de votre attention

 


2014-02-03
Jocelyne Darlington ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Mme Coderre

 

Je voudrais offrir mes sympathies à toute la famille, amis et amies de Mme Coderre. Je voulais lui faire parvenir ceci.

Chère Mme Coderre, merci de m’avoir fait vivre votre passion de l’orthophonie et sachez que cette étincelle que vous m’avez partagée ne s’est jamais éteinte. Votre sourire, vos échanges et votre présence dès mes premières années académiques et professionnelles ne s’effaceront jamais pour moi.

Comme je suis croyante, je vous souhaite maintenant toute la paix et la sérénité dans votre âme!

Merci Mme Coderre

 

 


2014-02-02
Nicole Lessard ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Hommage à Madame Coderre

C'est avec grande tristesse que j'ai appris le décès de cette grande dame de l'orthophonie.

Madame Coderre aura été une source d'inspiration alors que j'étais étudiante et tout au long de ma carrière. J'ai eu l'occasion de la côtoyer dans quelques comités. J'ai pu constater son dévouement pour l'orthophonie et la rigueur avec laquelle elle défendait ses dossiers. Cette dame compte parmi les personnes marquantes que j'ai eu la chance de rencontrer à ce jour.

Merci Madame Coderre pour tout ce que vous m'avez transmis et la confiance que vous m'avez témoignée. 

J'offre mes sincères condoléances à sa famille et ses amis dont Michèle Bergeron.


2014-02-02
José Pouliot ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): louise Coderre

Pendant de nombreuses années directrice de l'École d'orthophonie et d'audiologie, Louise Coderre a contribué à la formation de plusieurs professionnels, et ce, de différentes façons. On a mentionné qu’à maintes reprises, elle a soutenu et accommodé des étudiants pour leur permettre de concilier études et famille. Sa capacité d’écoute et sa sensibilité aux individus étaient des qualités définitoires chez-elle.

 

Plus largement, Louise a marqué notre formation par ses réflexions et ses conceptions. Comme le rappelait Jean-Luc Nespoulos, elle a entre autres influencé les pratiques en aphasiologie. Avec un souci d'apporter ici des innovations d'ailleurs, elle a encouragé le développement d’une pratique novatrice il y a plusieurs années, celle de l’orthophonie scolaire. Le rôle déterminant qu’elle a joué dans ce développement professionnel doit être souligné.

 

Longtemps responsable du cours d'orthophonie en milieu scolaire, elle a sollicité plusieurs cliniciens pour rendre compte des possibles actions professionnelles auprès des apprenants et des enseignants chez-nous. Inspirée par le courant américain qui apportait alors une vision intégrée de l'orthophonie dans les services éducatifs, elle  a voulu inscrire chez-nous ce volet spécifique de la pratique. Avec une vision basée sur le curriculum scolaire et non plus en marge ou en parallèle des situations quotidiennes des élèves, elle a ouvert aux diplômés de l'École une voie toute distincte et grandement a contribué à ce connaît aujourd’hui comme l’adaptation scolaire. Le langage étant alors reconnu comme outil d’apprentissage et de socialisation dans le milieu de vie l’élève en plus d’être objet d’apprentissage, il était pour elle incontournable que nos actions se déploient d’une certaine manière. Nos services se déployant de plus en plus dans les écoles, elle a voulu encore plus. Louise a donc soutenu des projets de recherche dans les classes, permettant ainsi de donner à l'orthophonie scolaire une spécificité et une valeur mesurée de son apport en éducation.

 

Louise a donc permis d’obtenir la reconnaissance de l'exceptionnelle contribution de l'orthophonie en éducation qu’on note aujourd’hui. C’est pourquoi je lui rends hommage aujourd’hui. Elle aura façonné ma carrière et celles de plusieurs collègues, mais surtout bien en amont ma conception  de ma profession. Merci !

 

José


2014-02-01
Lise Vermette ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Mes sympathies

Merci infiniment d'avoir été une pionnière de si grande valeur! 

Mes condoléances les plus sincères à la famille et tout particulièrement à Michèle Bergeron , à qui j'offre toute mon affection et réconfort pour cette grande perte d'amitié.

 


2014-01-31
 
Powered by Phoca Guestbook