Free Business Joomla by Review Justhost

 

Louise Coderre

 

Madame Louise Coderre, orthophoniste (1936-2014)

 

Une grande page de l'histoire de l'école d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Montréal et de l'orthophonie au Québec a été tournée au début 2014 avec le décès de Louise Coderre, grande dame de l'orthophonie, disparue le lundi 13 janvier 2014.
 
Toujours soucieuse de la qualité des services et de la transmission des savoirs, Louise Coderre a été parmi les pionnières de la profession et de la réadaptation au Québec. Succédant à Germaine Huot, elle a œuvré aux côtés du Dr Gustave Gingras, pour contribuer à l'aménagement du service d'orthophonie de l'institut de réhabilitation de Montréal, sur la rue Darlington, bâti en 1962. Elle y fut orthophoniste clinicienne et chef de service jusqu'en 1976.
 
Diplômée de la première promotion d'orthophonistes de l'Université de Montréal, première école universitaire d'orthophonie au Canada, elle fut la directrice des études en orthophonie et audiologie de 1966 à 1996 et a présidé durant toutes ces années à l'évolution de l'école du statut de composante de département de réadaptation jusqu'au statut d'école autonome dans la hiérarchie universitaire.
 
Madame Coderre détenait le grade de professeure universitaire émérite de l'Université de Montréal.
 
Madame Coderre fut également de toutes les initiatives et de tous les comités des premières années des mouvements associatifs en orthophonie au Canada et au Québec. Elle fut honorée par l'Association canadienne des orthophonistes et des audiologistes, par le Conseil interprofessionnel du Québec et l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec a créé en 2001 le prix Cardozo-Coderre pour souligner la contribution à la profession de Louise Coderre et Mary Cardozo, pionnières de la profession. Ce prix visant à reconnaitre l’engagement social et préprofessionnel chez un étudiant finissant en orthophonie ou en audiologie a été institué en reconnaissance de l’engagement professionnel et social exceptionnel démontré par Madame Louise Coderre tout au long de sa carrière
 
Toutes les orthophonistes et les audiologistes ainsi que nos professions lui doivent beaucoup.
 
 
 
Nous vous invitons ici-bas à exprimer votre témoignage et vos sympathies, que vous ayez côtoyé directement Madame Coderre comme collègue ou seulement à titre d'étudiant sous sa direction à l'école. Les témoignages peuvent être rendus par toute personne qui veut les exprimer, pas seulement les membres de la profession et pas seulement les membres de ce Forum. Cette page témoignage restera sur ce site en hommage à cette grande dame. SVP, toute personne qui a connu Madame Coderre peut écrire son témoignage ou message de sympathie en cliquant sur "Post Message" en bas à gauche de la présente page, puis en faisant défiler la page vers le bas et en remplissant les champs du court formulaire. La famille et les amis de Madame Coderre les recevront avec beaucoup de réconfort et de gratitude; l'ensemble des messages leur est remis.
 
Comme Marie Julien l'annonçait aux funérailles le 1er février, tous vos témoignages et hommages seront compilés, mis en page et publiés dans un livre d'or dont la préparation a été confiée à Danièle Archambault, phonéticienne et professeure qui a enseigné à plusieurs d'entre nous la phonétique expérimentale à l'Université de Montréal.
 
Pour permettre d'enrichir la publication et en même temps de mettre en branle et concrétiser le projet, nous voulons demander à toutes les personnes qui n'ont pas encore déposé leur mot de le faire et ce, avant la date limite du lundi 17 février prochain, à minuit (dans la nuit de lundi à mardi).
 
Attention: il est préférable de composer votre texte au préalable pour ensuite simplement le copier et le coller dans le formulaire, autrement, on risque que la session soit expirée si la rédaction du texte a pris plus de quelques minutes, votre texte serait alors perdu.
 
 
 

Post Message
 


Mékioussa Benhocine ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Mes sincères condoléances

Mes sincères condoléances pour la famille proche. Mme Coderre restera gravée dans nos mémoires.


2014-01-20
Claudine Hébert ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Sympathies

C'est une grande perte pour tous les orthophonistes.  Nous avons eu beaucoup de chance que cette grande dame se soit ainsi dévouée pour la profession. Nous lui devons beaucoup...Merci pour tout Mme Coderre. Je tiens à offrir mes plus sincères sympathies à tous ses proches et que les pensées de tous soient avec vous pour vous donner la force de traverser cette épreuve.

Claudine Hébert, orthophoniste


2014-01-19
Caroline Mercier ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Sympathies

C'est une triste nouvelle! J'ai découvert cette grande dame à la maîtrise. Elle avait accepté de superviser mon travail alors qu'elle était directrice. Elle m' a donné plein de confiance en moi! Elle valorisait ma personne et cherchait constamment à me rassurer. À l'époque où Internet n'existait pas encore, on avait passé une soirée à écrire à des chercheurs d'outre-mer et posé des questions. Elle était humaine et brillante. Ce soir, je lève mon verre à cette grande dame de l'orthophonie qui m' a fait réaliser que le savoir est une valeur qui se partage.


2014-01-18
Gabrielle Guay ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Mes sympathies

Je désire offrir toutes mes sympathies à la famille et aux proches de Mme Coderre.

Lorsqu'une personne qui a marqué notre parcours de vie s'éteint, c'est une partie de nous-mêmes qui s'éteint... 

Cette dame a joué un rôle important pour l'École d'orthophonie et d'audiologie.

Son décès me touche et m'attriste.

  


2014-01-18
Yvon Blais ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Sympathies et hommage

J'ai été étudiant à l'École d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Montréal entre 1986 et 1990 sous la direction de Madame Coderre. Je me souviens d'une orthophoniste passionnée et d'un dévouement sans borne. Alors que je n'étais qu'en deuxième année d'orthophonie, une étape où mes oreilles étaient toujours hermétiques à plusieurs concepts et que j'étais représentant de classe, je me souviens du temps qu'elle prenait avec moi non seulement pour discuter des affaires de la cohorte étudiante, mais aussi pour me parler des toutes dernières lectures scientifiques qu'elle venait de faire. Elle m'a expliqué la métalinguistique, idée relativement nouvelle à l'époque, et m'a convaincu de son importance en orthophonie "moderne" des années 90.

Je me souviens également de sa grande compréhension. J'arrivais aux études d'orthophonie avec une famille à charge, mon épouse et deux jeunes enfants tout petits, et c'est grâce aux accommodements que j'ai de temps à autre dû lui demander et qu'elle m'a accordés sans problème que j'ai pu réussir. Je lui en suis toujours très reconnaissant.

Mes sympathies à toute la famille de Madame Coderre et à notre collègue Michèle Bergeron qui elle aussi a tant donné à ses étudiants aux côtés de Madame Coderre et qu'on savait si proche. Elle mérite tous nos hommages.


2014-01-18
 
Powered by Phoca Guestbook