Free Business Joomla by Review Justhost

 

Louise Coderre

 

Madame Louise Coderre, orthophoniste (1936-2014)

 

Une grande page de l'histoire de l'école d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Montréal et de l'orthophonie au Québec a été tournée au début 2014 avec le décès de Louise Coderre, grande dame de l'orthophonie, disparue le lundi 13 janvier 2014.
 
Toujours soucieuse de la qualité des services et de la transmission des savoirs, Louise Coderre a été parmi les pionnières de la profession et de la réadaptation au Québec. Succédant à Germaine Huot, elle a œuvré aux côtés du Dr Gustave Gingras, pour contribuer à l'aménagement du service d'orthophonie de l'institut de réhabilitation de Montréal, sur la rue Darlington, bâti en 1962. Elle y fut orthophoniste clinicienne et chef de service jusqu'en 1976.
 
Diplômée de la première promotion d'orthophonistes de l'Université de Montréal, première école universitaire d'orthophonie au Canada, elle fut la directrice des études en orthophonie et audiologie de 1966 à 1996 et a présidé durant toutes ces années à l'évolution de l'école du statut de composante de département de réadaptation jusqu'au statut d'école autonome dans la hiérarchie universitaire.
 
Madame Coderre détenait le grade de professeure universitaire émérite de l'Université de Montréal.
 
Madame Coderre fut également de toutes les initiatives et de tous les comités des premières années des mouvements associatifs en orthophonie au Canada et au Québec. Elle fut honorée par l'Association canadienne des orthophonistes et des audiologistes, par le Conseil interprofessionnel du Québec et l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec a créé en 2001 le prix Cardozo-Coderre pour souligner la contribution à la profession de Louise Coderre et Mary Cardozo, pionnières de la profession. Ce prix visant à reconnaitre l’engagement social et préprofessionnel chez un étudiant finissant en orthophonie ou en audiologie a été institué en reconnaissance de l’engagement professionnel et social exceptionnel démontré par Madame Louise Coderre tout au long de sa carrière
 
Toutes les orthophonistes et les audiologistes ainsi que nos professions lui doivent beaucoup.
 
 
 
Nous vous invitons ici-bas à exprimer votre témoignage et vos sympathies, que vous ayez côtoyé directement Madame Coderre comme collègue ou seulement à titre d'étudiant sous sa direction à l'école. Les témoignages peuvent être rendus par toute personne qui veut les exprimer, pas seulement les membres de la profession et pas seulement les membres de ce Forum. Cette page témoignage restera sur ce site en hommage à cette grande dame. SVP, toute personne qui a connu Madame Coderre peut écrire son témoignage ou message de sympathie en cliquant sur "Post Message" en bas à gauche de la présente page, puis en faisant défiler la page vers le bas et en remplissant les champs du court formulaire. La famille et les amis de Madame Coderre les recevront avec beaucoup de réconfort et de gratitude; l'ensemble des messages leur est remis.
 
Comme Marie Julien l'annonçait aux funérailles le 1er février, tous vos témoignages et hommages seront compilés, mis en page et publiés dans un livre d'or dont la préparation a été confiée à Danièle Archambault, phonéticienne et professeure qui a enseigné à plusieurs d'entre nous la phonétique expérimentale à l'Université de Montréal.
 
Pour permettre d'enrichir la publication et en même temps de mettre en branle et concrétiser le projet, nous voulons demander à toutes les personnes qui n'ont pas encore déposé leur mot de le faire et ce, avant la date limite du lundi 17 février prochain, à minuit (dans la nuit de lundi à mardi).
 
Attention: il est préférable de composer votre texte au préalable pour ensuite simplement le copier et le coller dans le formulaire, autrement, on risque que la session soit expirée si la rédaction du texte a pris plus de quelques minutes, votre texte serait alors perdu.
 
 
 

Post Message
 


Daniel Bois ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Madame Louise Coderre

Sincères remerciements et mes hommages à cette GRANDE dame qui a marqué l'histoire de la pratique et de la formation des professionnels au Québec. Daniel Bois


2014-01-24
Yvette Hus, PhD ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Madame Louise Coderre, orthophoniste

I met Mme Coderre while I attended the program at McGill Human Communication Disorders. She instantly became my favourite orthophoniste in Quebec. I consider her as one of those who inspired me to achieve as much as possible for the good of all those with communication needs. Thank you very much Mme. Coderre. It was an honour meeting you.


2014-01-24
Isabel Coulombe ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): À une grande Dame discrète

Je garde de Mme Coderre le souvenir d'une personne d'une grande bonté.  Elle a su créer un contact personnalisé avec chacune des étudiantes en orthophonie à l'Université de Montréal.  Pour une fille qui arrivait de la lointaine Gaspésie, cela a su créer un climat de confiance. C'est avec un grand regret que j'ai appris la nouvelle de son décès.  Mes sincères sympathies à toute la famille.


2014-01-24
Josée Fortin ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): Madame Louise Coderre

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès de Madame Louise Coderre que j'ai assidûment côtoyée de 1985 à 1994.

D'abord intimidée par cette grande pionnière, elle a vite fait de me rassurer sur mes compétences et sur ma conceptualisation de l'orthophonie.

Grande défenderesse de la pratique clinique dans un cadre de rigueur scientifique, elle fut pour moi un modèle de détermination et d’intégrité.

Aucun défi n'était insurmontable pour elle.

Je me souviens particulièrement de la journée où j'ai cogné à la porte de son bureau à l'été 1990, lui disant que plus j'approfondissais mes connaissances, plus je mesurais l'étendue de mon ignorance.... et que ce faisant, je sollicitais son aide pour m'aider à me tracer un chemin pour accéder à des études de troisième cycle en orthophonie. "Tu sais qu'un tel programme n'existe pas." m'avait-t-elle dit "et que tu pourrais très bien poursuivre ton rêve dans un autre département ou une autre université." Du bout des lèvres, je lui avais alors dit que c'était à l'école d'orthophonie et d'audiologie que je souhaitais réaliser des études doctorales. Elle avait alors joint ses deux mains sous son menton, m'avait regardée et m'avait assurée que rien n'était impossible. Avec la complicité de John G. Dudley et Yves Joanette, deux hommes que je respecte énormément, elle a multiplié les démarches pour que je puisse aller de l'avant avec ce projet et le mener à bien.

Je garderai toujours de Madame Coderre, l'image d'un petit bout de femme qui est allée au bout de ses convictions et qui a contribué au développement et à la valorisation de la profession, tout en demeurant authentique.

Je suis certaine qu’elle continuera d’être une source d’inspiration et de fierté pour tous les orthophonistes et les audiologistes.

Son départ laisse un grand vide, mais je trouve une certaine consolation en pensant que toutes ses réalisations lui survivront.

Puissent ses proches, ses amis, ses collègues trouver un certain réconfort dans cet humble témoignage.

Merci Michèle (Bergeron) pour ta générosité à mon endroit, malgré la tristesse qui t'afflige suite au départ de ta grande amie et complice. 

Reposez en paix très chère Madame Coderre.

Sincèrement

Josée Fortin, Ph.D.


2014-01-24
Nicole Normandin ( This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ): On se souviendra...

À la parenté, aux amis, aux collègues et ex-collègues,

 Je suis avec vous dans ce

deuil d'une grande dame du Québec.

 

 Une pionnière déterminée, une diplomate discrète,

une clinicienne intuitive et engagée,

une géante, d’une magnanime pugnacité,

s’élevant en visionnaire de nos professions

comme de véritables sciences dignes d’un diplôme de maîtrise.

 Voilà, entre autres, ce qui a caractérisé les années de carrière de

madame Louise Coderre.

 

 De ce Réel de souvenirs, parcelles de gestes, d'images, de mots,

de démarches, d'intonations, de rires, de poésie,..

souhaitons que son passage dans l'Intouchable

ne représente pas celui de l’oubli.

 

Puissent les nouvelles générations

n’ayant que vague conscience

des luttes  menées par de telles femmes

pour faire avancer une cause,

ne se mettent au diapason des paroles de la chanson

L’oubli est un affreux voleur ou des récits compilés dans Le temps vieillit vite…

 

Louise,

je me permets de t'applaudir

pour ton œuvre d’une indéfectible authenticité.

 

 

 

 

 

Nicole Normandin, PhD

Professeure honoraire

 

École d’orthophonie et d’audiologie


2014-01-23
 
Powered by Phoca Guestbook